Ces petits détails qui peuvent vous faire engager

Les recruteurs sont des êtres humains : en plus de votre CV, tout un tas de facteurs entrent en compte dans le fait d’être engagé ou pas. Quels sont ces « petits plus » qui vont faire que vous allez plaire ou non à un recruteur ?

Le site carrière américain CareerBuilder a récemment sondé 2 076 recruteurs et responsables des ressources humaines. On leur a posé cette question : « Si vous êtes confronté à deux candidats aux qualifications professionnelles exactement égales, quels autres facteurs vous feraient pencher en faveur de l’un ou l’autre ? »

Voici les facteurs les plus influents:

27 %

Choisiraient le candidat avec le meilleur sens de l’humour

26 %

Choisiraient le candidat le plus impliqué dans sa communauté

22 %

Choisiraient le candidat le mieux habillé

21 %

Choisiraient le candidat avec qui ils ont le plus de choses en commun

13 %

Choisiraient le candidat le plus en forme physiquement

8 %

Choisiraient le candidat le plus au courant de l’actualité et de la culture pop

7 %

Choisiraient le candidat le plus impliqué dans les médias sociaux

4 %

Choisiraient le candidat qui s’y connait le plus en sport

Car les employeurs cherchent bien sûr d’abord à engager une personne compétente, mais celle-ci devra aussi être socialement adaptée et pouvoir s’intégrer sans problème au reste de l’équipe.

Les comportements à éviter pour décrocher une promotion

Ces petis à-côtés qui n'ont pas grand chose à voir avec la qualité de votre travail garderont leur importance tout au long de votre carrière. Une fois que vous êtes engagé dans une entreprise et que vous convoitez un poste plus haut placé, certains comportements vont vous empêcher d’obtenir cette promotion.

Si 33 % des employeurs disent préférer promouvoir un employé qui a en a déjà formulé la demande dans le passé, d’autres facteurs seront également pris en compte. Voici les comportements dont les employeurs se méfient, et qui peuvent donc vous coûter une promotion…

71 %

Dire « Ce n’est pas mon job »

69 %

Etre souvent en retard

68 %

Mentir au travail

64 %

S’approprier le mérite du travail d’un autre

55 %

Quitter souvent le bureau plus tôt

55 %

Prendre des libertés avec les dépenses facturées à la société (notes de frais)

46%

Répandre rumeurs et ragots

35 %

Ne pas s’habiller de façon professionnelle

30 %

Dire des gros mots, jurer

22 %

Ne jamais rien dire en réunion

9 %

Avoir pleuré au travail

8 %

Avoir eu une relation amoureuse avec un collègue

Source: CareerBuiler