F1: Le salaire des pilotes

Combien gagnent ces as du volant et notre compatriote Jérôme D'Ambrosio?

Le salaire des pilotes de F1 est composé en majeure partie par un fixe annuel, des primes de victoires (surtout dans le chef des jeunes pilotes) ainsi que de revenus publicitaires et de représentation.

"C'est un sujet qui reste d'une confidentialité absolue dans les paddocks. De plus, la situation varie vraiment d'un pilote à l'autre. Chacun négocie son propre contrat en fonction de sa carrière, ses performances et son image auprès du grand public. Et ce contrat peut aussi changer au cours de la saison. Prenez l'exemple de Lewis Hamilton. En 2007, son contrat était lié aux résultats. Mauvais calcul pour l'écurie car le jeune prodige s'est mis à empiler les points! Mc Laren s'est empressé de modifier le contrat..." explique Thierry Wilmotte, journaliste pour Le Soir.

30 millions d'€ pour Alonso?

Selon les estimations de début de saison 2010 du quotidien espagnol El Mundo (reprenant celles du Business Book GP), c'est l'Espagnol Fernando Alonso qui serait le mieux payé sur le circuit suite à son passage chez Ferrari: 30 millions d'euros.

"Si ces chiffres concordent avec la réalité, j'estime pour ma part que le ratio est de 15 millions à charge de l'écurie et 15 autres millions provenant des revenus publicitaires" constate Thierry Wilmotte.

A noter la présence assez bas dans ce classement des deux pilotes Red Bull: Webber (9e) et Vettel (11e avec 2 millions €). Ces deux pilotes ont tout de même permis à leur écurie de gagner le championnat du monde des constructeurs et celui des pilotes.

Il se chuchote à l'arrière des paddocks que Sebastian Vettel serait passé d'un salaire annuel de 2 à 12 millions d'€... Cela placerait l'Allemand dans le top 5 des pilotes les mieux payés.

Salaires pilotes saison 2010

Pilote Ecurie Montant
Fernando Alonso Ferrari 30 M€
Lewis Hamilton Mc Laren 16 M€
Felipe Massa Ferrari 14 M€
Jenson Button Mc Laren 9 M€
Michael Schumacher Mercedes GP 8 M€
Nico Rosberg Mercedes GP 8 M€
Robert Kubica Renault 7.5 M€
Rubens Barrichello Williams 5.5 M€
Mark Webber Red Bull 4.2 M€
Jarno Trulli Lotus 3 M€

 

Champion du monde: des retombées pour longtemps

La victoire finale en fin de saison rapporte-t-elle un bonus en plus pour le coureur automobile? "Je ne le crois pas car les montants annuels sont déjà forts élevés. Maintenant, je ne dis pas que les sponsors n'offrent pas l'un ou l'autre cadeau en plus... La vraie valeur d'un titre de champion du monde tient aux conséquences positives pour la suite de la carrière. C'est la garantie de pouvoir ouvrir presque toutes les portes. C'est aussi la possibilité de se montrer plus exigeant au niveau du salaire. La légitimité du pilote s'en trouve renforcée et, enfin, un tel sacre peut servir toute une carrière".

L'exemple du Canadien Jacques Villeneuve est assez parlant à ce propos. Champion du monde en 1997, la suite de sa carrière ne fut que l'ombre de ce titre... Récemment, le team Peugeot l'engageait pour disputer les 24h du Mans.

D'Ambrosio: 120.000€ annuel

Les diverses estimations autour du salaire du désormais ex-pilote de l'écurie Marussia Virgin tournent autour de cette somme de 120.000€ sur l'année pour sa première saison en F1. N'oublions pas que tous leurs frais sont pris en charge et que les pilotes améliorent leur fixe par des bonus en cas de bons résultats, également via le soutien de petits sponsors et des actions ponctuelles de promotion...

 

Un petit tour dans la monoplace de Fernando Alonso?

 

Photo: Flickr