Où travaille la "génération facebook"?

Ils sont nés entre 1980 et 2000, connaissent l’univers Internet comme leur poche et sont réputés appartenir à la génération Y, digital native ou encore Facebook. Ils en sont à leurs premiers balbutiements sur le marché du travail sur Facebook. Où travaillent-ils?

Quels profils ?

Pour savoir où et comment travaille la génération Facebook, rien de tel que… Facebook. Millenial Branding, un bureau de « personal branding » de Boston, a analysé plus de 50 millions de données sur 4 millions de profils Facebook afin d’en savoir plus sur l’environnement de travail des digital natives, leurs fonctions et le rôle des médias sociaux dans leur vie professionnelle.

Millenial Branding a mené cette étude en collaboration avec Identified, la plus grande base de données d’informations professionnelles sur Facebook. Ils se sont penchés sur les données affichées sur les profils Facebook de jeunes Américains âgés de 18 à 29 ans. 80 % d’entre eux mentionnent au moins une école où ils ont étudié et 36 % indiquent un employeur.

Où travaillent-ils ?

La plupart ont un bon poste dans les IT, l’enseignement ou le monde de la finance, mais une grande partie des digital natives sondés possèdent un diplôme qui ne leur sert à rien : la fonction de « serveur » est la plus récurrente, chez 2,9 % d’entre eux. Il se peut toutefois que ce phénomène concerne pour la plupart des étudiants jobistes, qui n’ont pas terminé leurs études.

Autre constat : la génération Y est particulièrement entreprenante : 1,2 % dirige sa propre entreprise, plaçant « entrepreneur » à la cinquième position du classement des fonctions les plus populaires.

Les changements fréquents d’emploi semblent une règle générale parmi la génération Y, puisque ses membres n’occupent que deux ans en moyenne leur première fonction, et changent ensuite régulièrement d’employeur.

Si les jeunes sont réputés pour leur quête de « fun » et de flexibilité, le secteur public constitue tout de même un employeur  important, qui occupe 4,5 % des sondés. 3,2 % servent même leur patrie au sein de l’armée américaine. Parmi les autres employeurs majeurs, citons des entreprises typiquement américaines telles que Walmart, Starbucks, McDonald's, Abercrombie & Fitch et UPS.

Ces données semblent indiquer que les digital natives ont du mal à intégrer de grandes entreprises et choisissent par conséquent soit de lancer leur propre affaire, soit d’accepter un emploi (temporaire) dans l’horeca.

Une situation qui va immanquablement changer, puisque l’on estime que les digital natives représenteront 75 % de la population active d’ici 2023.

Top 10 des secteurs occupant la génération Facebook  


Tourisme et horeca

7,2 %

FMCG

6,8 %

Secteur public (y compris la défense)

4,5 %

Technologie

4,4 %

Enseignement

3,9 %

Commerce de détail

3,6 %

Finances

3,3 %

Médias

2,3 %

Soins de santé

2,1 %

Associatif

1,7 %

Top 10 des fonctions


Serveur

2,9 %

Manager

2,5 %

Stagiaire

2,3 %

Commercial

1,7 %

Gérant

1,2 %

Caissier

1,2 %

Enseignant

1,0 %

Surveillant

0,94 %

Assistant

0,84 %

Délégué

0,84 %

Comment utilisent-ils Facebook au travail ?

La génération Y se fait volontiers des amis sur Facebook : 696 en moyenne. Elle fait d’ailleurs peu de distinction entre sphère privée et vie professionnelle ; 82 % comptent au moins un collègue parmi leurs amis sur Facebook. 40 % ont plus de dix collègues au sein de leur réseau virtuel.

La génération Facebook se moque donc éperdument des bons conseils de maints consultants professionnels, selon lesquels il faut éviter de mélanger vie privée et carrière sur les sites de réseaux sociaux.