Message d'erreur

  • There are no workflow states available. Please notify your site administrator.
  • There are no workflow states available. Please notify your site administrator.

Viré à cause d’une sieste à son poste

Selon le Knoxville News Sentinel, les autorités de l’aviation civile américaine (FAA) ont dû procéder au licenciement d’un contrôleur aérien, après avoir constaté qu’il s’est endormi à son poste de travail. C’est le deuxième incident du genre qui se produit cette année.

Alors qu’il était chargé de surveiller le trafic aérien sur radar depuis l’aéroport de Knoxville, dans le Tennessee, l’homme s’est accordé une petite sieste de cinq heures. C’est l’un de ses collègues, bienveillant, qui a pris le relais et s’est donc occupé, seul, de la surveillance de sept avions.

Heureusement, aucun incident n’est à déplorer suite à ce manque de vigilance. Mais la FAA, jugeant un tel manque de professionnalisme inadmissible, a procédé au licenciement de l’employé incriminé.

Un aiguilleur du ciel s’endort et provoque deux atterrissements d’urgence

Quelques semaines plus tard, c’est à l’aéroport Reagan de Washington qu’un aiguilleur du ciel, en charge des contrôles de nuit, a piqué un petit somme d’une vingtaine de minutes. Deux avions, privés d’instructions de la tour de contrôle, ont dès lors dû atterrir en suivant les procédures d’urgence.

Suite à ces deux incidents, le secrétaire aux Transports américain a ordonné à la FAA d'effectuer un état des lieux du personnel chargé des contrôles dans tous les aéroports du pays. Les employés chargés du contrôle aériens ont peut-être intérêt à s’armer de litres de café à l’avenir….

Source : Express.fr