À la Une

Actiris pousse 4.000 Bruxellois à créer leur propre job

« Du mal à trouver un emploi ? Et si vous le créiez vous-même ? ». C’est le message que (re)lance Actiris auprès des demandeurs d’emploi de longue durée par l’annonce des nouveaux partenaires sélectionnés pour les accompagner dans la création de leur propre job.
Temps de lecture: 3 min

Six partenaires ont été annoncés par Actiris, dont deux nouveaux, pour accompagner les chercheurs d’emploi à créer leur propre métier. L’objectif ? En guider 4.000 vers l’auto-création d’emploi d’ici 2027. « Nous souhaitons aider ceux qui n’ont pas forcément toutes les cartes en main pour devenir indépendant », explique Marjorie Montegnies, gestionnaire de partenariats chez Actiris. Ces cartes, elles peuvent être nombreuses : manque de qualifications, de compétences linguistiques et/ou numériques, manque de confiance ou d’estime de soi, pas de diplôme ou non-reconnaissance de celui-ci… sans oublier les discriminations qui les bloquent aussi parfois dans leur parcours.

Des partenaires avec des spécificités

Les six partenaires ont tous leur particularité. « Refresh Brussels, l’un des deux nouveaux, met en avant le côté agriculture urbaine et alimentation durable. Leur accompagnement propose aussi aux candidats-entrepreneurs de tester sur place la viabilité du projet », souligne Marjorie Montegnies. « Fais-le toi-même », autre nouveau partenaire, est plus centré sur l’entrepreneuriat créatif et l’artisanat tandis que Crédal accompagne plus spécifiquement le public féminin par exemple. Les trois autres se nomment JobYourself, Illes et Microstart.

Un accompagnement intensif et porteur

Et en pratique comment ça se passe ? « Chaque spécialiste a sa propre manière de fonctionner mais nous avons imaginé une sorte de parcours commun, une colonne vertébrale », précise la gestionnaire de partenariats. Les chercheurs d’emploi qui émettent le souhait de créer leur job reçoivent toutes les infos utiles à ce sujet et décident ensuite de passer le pas ou non. « Ils sont dirigés vers le partenaire de leur choix et suivent l’accompagnement, passant d’un diagnostic à l’accompagnement proprement dit, intensif, avec des séances individuelles et/ou collectives et du coaching selon le partenaire pour monter en compétences et connaissances et pouvoir réaliser leur projet ».

Des résultats probants et continus

Cela fait plus de 15 ans que ce programme d’accompagnement existe. Avec un certain succès car ces trajets ont un taux de sorties positives de 50 %, dont 12 % dans la création de leur job. En effet, la création de leur activité n’est pas une condition sine qua non. « On ne va évidemment pas obliger les gens à créer leur emploi si ce n’est pas viable. Le but n’est pas de les fragiliser encore plus. Ils peuvent aussi être réorientés ». Une sortie positive, c’est aussi un chercheur d’emploi qui est monté en compétences et qui a finalement trouvé un travail grâce à cet accompagnement, ce qui est toujours le but final recherché par le spécialiste de l’emploi à Bruxelles.

À la Une

image description

Focus

Green Deal

image description

Découvrez l'actualité Green Deal

Révélez-vous