Postuler

Faites de vos défauts de super-pouvoirs !

Marie Winand est révélatrice de « talents », un terme auquel elle donne sa propre définition. Ce qui est parfois considéré par les autres comme des défauts peut se révéler être de super-pouvoirs.
Temps de lecture: 2 min

Un talent, c’est quoi à vos yeux ?

Marie Winand : « Il s’agit d’un don. Ceci est nettement différent d’une compétence, qui elle est acquise, que soit par notre formation ou notre expérience. Pour le dire autrement, le talent est un élément inné en nous depuis toujours, tandis que la compétence est un élément qu’on va aller chercher à l’extérieur de nous et apprendre à maîtriser. Toutefois acquérir une compétence ne signifie pas qu’on l’apprécie et le fait d’y recourir peut finir par nous fatiguer et ne pas être une source d’épanouissement. À l’inverse, faire appel au talent, donc à un élément qui fait réellement partie intégrante de nous, est généralement quelque chose qu’on aime faire. »

C’est donc ces champs-là que vous préconisez d’activer ?

M. W. : « Oui, il faut pouvoir exploiter ce potentiel, car cela nous nourrit et nous redonne de l’énergie. Mais ce n’est pas évident de faire la différence entre, d’une part, ce qui relève du talent, soit de l’inné et de ce qu’on aime faire, et, d’autre part, ce qui relève de la compétence, de l’acquis et de ce qu’on sait faire. Ma démarche de ‘révélatrice de talents ‘ va dans ce sens : aider les personnes à se connecter à leurs talents. Ce n’est évidemment pas à moi à dire qui ils sont ; je suis bien là pour les aider. Ceci peut servir notamment dans le cadre d’une reconversion professionnelle. Dans cette démarche, les défauts peuvent également se révéler comme des qualités, voire talents. »

Un exemple ?

M. W. : « Si vous êtres quelqu’un de perfectionniste, vous pouvez être jugé pas assez rapide, productif et donc rentable par un employeur. Cependant, un autre employeur pourra considérer la recherche des choses bien faites comme la qualité première qu’il attend. Dans ce cas, votre défaut devient un super-pouvoir. Prenons un autre exemple : un employé adorant le contact avec les clients, parler avec eux de leur vie, de leurs histoires, peut être considéré comme trop curieux par son employeur. Cette proximité qui apparaît en l’occurrence comme un défaut peut être une super qualité pour un autre employeur. Transformer ses prétendus défauts en super-pouvoirs dépend donc bien souvent de l’environnement dans lequel on évolue. Il faut aussi quelque peu démystifier le terme ‘talent’. La société a trop tendance à l’idéaliser, alors que ce n’est pas forcément quelque chose d’extraordinaire. »

Marie Winand, révélatrice de talents
Marie Winand, révélatrice de talents

À la Une

image description

Focus

Green Deal

image description

Découvrez l'actualité Green Deal

Révélez-vous