Actualités

100 conseils pour entreprendre

Se lancer comme indépendant peut être une très belle aventure. Mais si on ne veut pas se prendre les pieds dans le tapis, elle nécessite une préparation minutieuse. C’est dans cette optique que Jérémy Renchy, expert-comptable et Président de Kardynal, a rédigé un ouvrage bien utile : « Entreprendre – Le Workbook : 100 fiches conseils – 100 plans d’action ».
Temps de lecture: 4 min

« Voilà maintenant 15 ans que j’exerce le métier de conseil auprès de créateurs et dirigeants d’entreprises… Et cela fait 15 ans que je répète plus ou moins la même chose ! Je me suis dit que ce serait une bonne chose de mettre par écrit mes 100 meilleurs conseils pour gérer et développer une société », nous explique Jérémy Renchy. « À l’origine, j’ai rédigé ce livre pour mes clients, non pas dans l’intention de l’éditer. Je me suis rendu compte que je n’avais pas le temps de donner tous mes conseils à chacun d’eux, mais surtout qu’ils ne me posaient pas une série de questions pourtant fondamentales. Et finalement quoi de plus normal ? On ne s’interroge pas sur quelque chose dont on ignore l’existence ! Le fait de livrer mes conseils permet au bas mot qu’il y ait des prises de conscience sur divers points. »

Connaître précisément ses compétences, analyser le marché, élaborer un plan d’affaires, opter pour un statut juridique approprié, effectuer une série de démarches administratives, mettre en place un système de gestion financière efficace, activer voire élargir son réseau professionnel, élaborer une stratégie de marketing… Comme le souligne notre interlocuteur, on a vite fait de ne pas être suffisamment attentif à l’un ou l’autre aspect lorsqu’on se lance comme indépendant : « Il ne faut pas minimiser tout ce qu’on doit connaître pour être chef d’entreprise. Il ne suffit pas de se concentrer sur son cœur de métier. »

Une démarche interactive

Cet ouvrage propose 10 thèmes comprenant chacun 10 conseils : le financement d’un projet, le business plan, le développement commercial, le recrutement des salariés, etc. « Il est conçu dans un format interactif avec des doubles pages : celles de gauche présentent un conseil précis et un plan d’actions pour agir ; celles de droite constituent la partie applicative, où le lecteur pose ses réflexions en vérifiant comment le conseil peut s’appliquer à lui-même. Il ne s’agit donc pas simplement d’un livre à lire avec des réponses toutes faites ; chacun doit pouvoir les apporter par lui-même en fonction de ses spécificités. »

Parmi ses conseils, Jérémy Renchy attire l’attention sur le financement du projet de l’entrepreneur pour les douze premiers mois d’activité. « Il s’agit de bien anticiper les besoins de trésorerie pour éviter de couper les ailes au projet. Même si celui-ci s’avère viable et rentable, un manque d’argent peut venir tout gâcher. À l’inverse, lorsque le projet est non rentable dans l’immédiat, comme c’est souvent le cas dans une start-up, un apport de trésorerie permet de se laisser du temps pour le développer. »

Maîtriser la législation, véritable pierre d’achoppement

D’autres négligences peuvent faire capoter un projet : une mauvaise gestion des stocks, un manque de suivi des clients qui ne paient pas… « Une erreur courante des chefs d’entreprise est de ne pas se pencher suffisamment sur les conditions d’engagement de leurs premiers collaborateurs. Il est non seulement nécessaire d’embaucher les bons profils, mais aussi de bien déterminer leurs horaires de travail, en prévoyant le cas échéant de la flexibilité et du télétravail et en tenant compte en amont des attentes réelles de la clientèle ou des exigences du métier en soi. Quand on entreprend, il faut apprendre à réfléchir de manière globale avant d’engager une quelconque action. La passion fait beaucoup, mais il s’agit de pouvoir prendre du recul et de faire preuve de discernement entre ce qui fonctionne ou non pour prendre les décisions les plus adéquates. »

Jérémy Renchy estime enfin que parmi les principaux freins à l’entrepreneuriat, figure la connaissance de la législation : « Créer une société exige de maîtriser à la fois l’ensemble des règles liées à son propre métier et l’ensemble des normes liées à la responsabilité d’un chef d’entreprise. Une fois le projet lancé, il faut aussi opérer une veille réglementaire de façon régulière. Devoir maîtriser tout cet environnement juridique fait souvent très peur. D’où la nécessité de bien de se faire accompagner dans ce type de démarche. »

Jeremy Renchy, Expert-comptable et Président de Kardynal
Jeremy Renchy, Expert-comptable et Président de Kardynal

À la Une

image description

Focus

Green Deal

image description

Découvrez l'actualité Green Deal

Révélez-vous