RSE et durabilité

Sept solutions d’efficience belges labellisées

Elles sont jusqu’ici 1.563. Conçues dans cinquante pays, des cinq continents, elles sont labellisées « propres, efficientes et rentables » par la Fondation Solar Impulse qui les considère capables « d’être mises en œuvre à grande échelle » pour « relever les défis écologiques sans porter atteinte à la croissance économique ». 
Temps de lecture: 3 min

La Fondation les met au service des décideurs politiques et économiques dans le but de les aider « à établir une feuille de route pour adopter des programmes énergétiques et environnementaux beaucoup plus ambitieux et atteindre ainsi leurs objectifs de neutralité carbone ». Elles couvrent tous les secteurs, des infrastructures à l’alimentation et l’agriculture, de l’industrie aux bâtiments, de l’énergie à la mobilité, du fret à l’eau, des déchets à la pollution, leurs applications s’étendant aux processus de fabrication, de construction, de production, de gestion, de stockage, d’entretien ou de distribution. Parmi ces solutions, 80 sont Belges. En voici sept, tout-à-fait opérationnelles donc :

1

Le logiciel de gestion du carbone tout-en-un (de Tapio, Ixelles) : il offre aux entreprises et aux organisations les outils pour calculer, réduire, compenser, surveiller et communiquer sur leurs émissions de CO2 dans le but d’atteindre la neutralité carbone en toute transparence.

Info : https://www.tapioview.com/

2

La fibre textile bio-renouvelable et recyclable à l’infini NOOSA® (Anderlecht) : fournissant aux fabricants de textiles une fibre innovante, à la respirabilité accrue, une stabilité aux UV et une faible inflammabilité, elle empêche tout déchet textile, via une technologie de recyclage qui sépare les mélanges et élimine les contaminants.

Infos : https://noosafiber.com/

3

Le réducteur de consommation d’énergie des magasins de détail EnergyBox (de Memoco, Louvain-la-Neuve) : il contrôle les éclairages et le système de climatisation du magasin et en surveille la consommation électrique en fonction des heures d’ouverture, donnant un retour d’information au propriétaire.

Infos : https://memoco.eu/

4

Les stations solaires Pump&Drink fournissant de l’eau potable (de Sotrad Water, Nivelles) : destinées aux communautés rurales comptant jusqu’à 5 000 personnes dans les pays émergents, elles nécessitent peu d’entretien, pompent l’eau de forages ou de puits grâce à des panneaux solaires, en éliminent les particules, la traitent pour la rendre potable et permettent sa distribution même en situation de non-ensoleillement.

Infos : https://pumpanddrink.com/

5

L’économiseur de chauffage Snugr (de 4INCH: for intelligent change, Enghien) : ensemble d’équipements de chauffage (vannes de radiateurs connectées sans pile, aérothermes et régulateurs de chaudière...) compatibles avec la plupart des systèmes de chauffage (sans travaux lourds), permettant de contrôler la température pièce par pièce et de programmer le chauffage, tant dans les bâtiments privés que publics.

Infos : https://www.snugr.be/

6

Le transformateur de chaleur Qpinch (Anvers) : récupère la chaleur industrielle résiduelle à partir de 40 °C pour la transformer en nouvelle chaleur de processus avec augmentations de température jusqu’à 100 °C. Applicable à l’échelle du mégawatt, consommant peu d’énergie électrique, il peut s’amortir en moins de cinq ans.

Infos : https://qpinch.com/

7

Le contrôle d’éclairage public extérieur intelligent Smart Street Lighting (Liège) : un logiciel permettant d’atténuer la lumière via capteurs intercommunicants fixés à chaque luminaire LED, adapté à la télésurveillance, à la collecte d’informations sur le trafic, à la gestion des parkings, le contrôle du niveau sonore de la rue ou de la pollution.

Infos : https://www.lacroix-city.fr/nos-poles-metiers/eclairage-public/eclairage-intelligent/gestion/smartnodes/

À la Une

image description

Focus

Green Deal

image description

Découvrez l'actualité Green Deal

Révélez-vous