Autres métiers

Les futurs métiers du métavers

En développement, le métavers sera le monde virtuel de demain. Nos avatars y évolueront comme dans la vraie vie. Pas étonnant dès lors que de nombreux métiers y verront le jour. Lesquels ? Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les concepteurs – Ils permettront à ce monde virtuel d’exister et de se développer. Tous les paramètres liés à son aspect, à son bon fonctionnement technique général et aux règles qui y seront appliquées passeront par eux. Cette catégorie comprendra entre autres, même si ces professionnels portent parfois d’autres noms, des architectes, des urbanistes, des planificateurs, des designers d’interfaces, des stylistes pour avatars, des concepteurs d’avatars bots et des agents de régulation.

Les gestionnaires – Leurs métiers seront liés à la gestion d’éléments spécifiques du métavers ou à l’accompagnement des utilisateurs de ces éléments. On trouvera ici par exemple, chaque fois directement liés au métavers lui-même, des IT managers, des consultants en stratégie, des experts en sécurité, des recruteurs, des modérateurs, des avocats, des gestionnaires de patrimoine, des gestionnaires événementiels ou encore des agents de stars du métavers.

Les « avataristes » - Cette catégorie regroupe tous ceux qui désormais auront des métiers exigeant une présence continue dans le métavers. On pourrait même penser que l’activité qu’ils y mèneront sera plus chronophage et lucrative que celle qu’ils mèneront dans le monde réel. On songe entre autres ici aux agents immobiliers du métavers – qui existent déjà ! –, guides touristiques, jardiniers, policiers, enseignants, photographes, influenceurs, journalistes et consultants en marketing.

Les analystes – Même s’ils n’y prendront pas part en tant que tels, les data analysts et les historiens, par exemple, seront des observateurs du métavers. Dans le monde réel cette fois, ces spécialistes tenteront de comprendre le passé, d’observer le présent ou d’anticiper l’avenir du métavers.

Tout ceci n’est évidemment qu’un léger aperçu de ce qui nous attend d’ici quelques années. Vu la rapidité des évolutions technologiques, il ne serait pas étonnant que le concept même de métavers évolue et qu’avec lui, de nouvelles opportunités professionnelles apparaissent. Même si les contours de ce monde virtuel sont encore incertains, ce qui est sûr, c’est que les « compétences métiers » de base seront souvent les mêmes qu’aujourd’hui dans le monde réel.

> À lire aussi : Les nouvelles technologies au service de l’emploi

À la Une

Révélez-vous