Travail au quotidien

Amour et travail font-ils bon ménage ?

L’amour frappe là où bon lui semble, y compris sur le lieu de travail… Mais une idylle au bureau est-elle vraiment une bonne idée ? Et le nouveau couple est-il tenu d’en informer ses collègues et son patron ? 
Temps de lecture: 2 min

Rencontrer son partenaire au bureau est très fréquent. D’ailleurs, un travailleur belge sur dix avoue avoir déjà flirté ou être tombé amoureux d’un collègue, tandis que 7 % reconnaissent avoir couché ensemble au moins une fois . Enfin, 6 % admettent avoir embrassé ou avoir eu une relation avec quelqu’un sur leur lieu de travail. Ces chiffres sont issus d’une enquête menée en 2019 pour le compte de Tempo-Team (un prestataire de services en ressources humaines spécialisé dans le domaine du travail intérimaire en Belgique).

Contre toute attente, vivre une relation amoureuse au travail n’est pas simple. Elle impacte en effet le regard des autres, suscite des ragots, et peut même mettre à mal une carrière (dans le pire des cas). De plus, l’équilibre vie professionnelle/vie privée peut être difficile quand on vit une relation sur son lieu de travail.

Est-ce ou non légal ?

Dans les faits, l’employeur ne peut techniquement pas interdire les relations amoureuses au travail. En effet, toute personne a droit à une vie privée et les relations amoureuses en font partie. De la même façon, les amoureux ne sont pas obligés d’en informer leur employeur. Toutefois, cette affirmation mérite d’être nuancée dans le cas où il existerait un conflit d’intérêts ou certains abus. De plus, chaque entreprise possède ses propres règles. Le mieux est de les parcourir avant de se lancer dans l’aventure (même s’il est parfois compliqué d’anticiper une relation !)

Que se passe-t-il si l’employeur est mis au courant ?

Si l’employeur découvre une relation amoureuse (ou que les employés concernés l’en informent), ce dernier peut proposer à l’un des deux de changer de service, à plus forte raison s’il y a conflit d’intérêts ou risques de conflits d’intérêts. Toutefois, ce changement d’affectation ne pourra théoriquement causer aucun préjudice et la décision devra toujours s’effectuer d’un commun accord entre les collaborateurs et l’employeur.

Éviter le favoritisme

Si l’employeur estime que la relation amoureuse impacte le bon fonctionnement de l’équipe ou de l’entreprise, il aura alors le droit – et même le devoir - d’intervenir. L’un des pires cas de figure concerne le favoritisme dont pourrait bénéficier une employé parce qu’il est en couple avec un manager. Malheureusement, dans les faits, cela arrive…

Pour prévenir toute dérive, l’entreprise aura intérêt à prévoir un règlement de travail en béton pour parer à ce type de situation.

À la Une

image description

Focus

Green Deal

image description

Découvrez l'actualité Green Deal

Révélez-vous