Postuler

Doit-on dire à son employeur qu’on postule ailleurs ?

Vous sentez que vous avez fait le tour de l’entreprise, que votre poste actuel ne vous correspond plus ou que vous avez simplement envie de travailler ailleurs. Quand et comment devez-vous informer votre employeur actuel que vous postulez ailleurs ? Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Dans son ouvrage « Les 50 règles d’or de l’entretien d’embauche », le coach Jean-Yves Arrivé recommande de ne pas trop s’épancher sur sa recherche d’emploi. La raison ? Votre employeur pourrait mal le prendre et vous rendre la vie difficile. Ou au contraire, il le prendra bien, mais considérera que vous êtes déjà parti. Il pourrait alors vous écarter de certains projets alors que vous êtes toujours en poste. Inutile de prendre ce risque tant que vos recherches n’ont rien donné.

Ne pas trop s’épanche… mais ne pas nier

Par contre, si la question vous est posée, ne la niez pas. Sachez toutefois y mettre les formes. Profitez par exemple d’une évaluation ou d’un entretien avec votre patron pour lui faire part de votre envie d’ailleurs. Expliquez-lui clairement les raisons : impression de stagner, désir de changer de domaine, manque de perspective, etc.

Et s’il l’apprend par hasard ?

L’un de vos collègue a craché le morceau ? Vous vous absentez assez souvent pendant la pause de midi ? Vous êtes plus actif que d’habitude sur LinkedIn ? Résultat : votre patron sait maintenant que vous cherchez ailleurs. Encore une fois, rien ne sert de nier. Vous pouvez expliquer que vous avez été sollicité par une autre boîte et que cela vous intrigue. Une manière intéressante d’observer la réaction de son boss, selon Jean-Yves Arrivé. Si vous désirez partir car vous n’avez plus aucune perspective d’évolution, cela lui fera peut-être changer d’avis et il cherchera à vous retenir.

À la Une

Révélez-vous