Salaire

Mon salaire est payé en retard. Que puis-je faire ?

Nous recevons normalement toujours notre salaire le 3e jour du mois. Mais cela fait quelques fois que nous sommes payés aux environs du 10. Est-ce légal? Et dans ce cas-là , que pouvons-nous faire contre notre employeur? Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Nous recevons normalement toujours notre salaire le 3e jour du mois. Mais cela fait quelques fois que nous sommes payés aux environs du 10. Est-ce légal ? Et dans ce cas-là, que pouvons-nous faire contre notre employeur ? La réponse de Kathy Dillies, SD Worx

Que dit la loi ?

Le moment auquel doit être versé votre salaire peut être défini soit par la Convention Collective de Travail (CCT), soit par le règlement de travail. Si le paiement est réglé par le règlement de travail, alors celui-ci a lieu à un moment fixe, au plus tard le 7e jour ouvrable après la fin de la période de travail.

Quand la date du paiement n’est pas fixée par la CCT ou le règlement de travail, alors le salaire doit en principe être payé le 4e jour ouvrable après la période de travail.

Que pouvez-vous faire ?

D’un point de vue strictement juridique, votre employeur paie effectivement votre salaire en retard. Mais en pratique, il n’est pas si simple de s’attaquer à ce problème. Quand le salaire est versé avec une semaine de retard, il faut alors évaluer le préjudice subi pour débuter une procédure.

Si le salaire est systématiquement payé en retard, vous pouvez introduire une plainte (anonyme) auprès de l’inspection sociale. Si les inspecteurs constatent effectivement un problème, alors ils peuvent infliger une amende à votre employeur. Vous pouvez aussi décider d’attaquer votre patron en justice. Pour une telle confrontation, vous devez avoir les épaules assez larges pour assurer la procédure et pouvoir fournir un dossier complet. En pratique, c’est une situation assez rare.

Faites attention, parfois un paiement tardif laisse présager une prochaine faillite de l’entreprise.

À la Une

Révélez-vous