6 raisons pour lesquelles les bons employés démissionnent

Actuellement, la notion de fidélité à l’entreprise est bien différente d’il y a quelques années. Les employés talentueux qui se sentent frustrés dans leur job n'hésiteront pas à pratiquer le job-hopping.

La faute à qui? Aux entreprises, qui ne savent bien souvent pas retenir leurs talents... Voici six raisons (très éloignées du salaire) pour lesquelles un bon employé démissionne.

1. Pas de vision

Les bons managers ont une vision du futur, un plan d'avenir pour leur entreprise. Ce sont des visionnaires, qui arrivent à fédérer leur équipe autour d'objectifs communs qu'ils ont su lui transmettre. Si son manager n'a pas de vision claire, le bon employé ne pourra pas se projeter sur le long terme dans son entreprise.

2. Pas de sentiment d’utilité

Pas toujours facile de créer un sentiment d'appartenance dans une grande entreprise. Pourtant, pour qu’un bon employé reste dans une société, il doit s’y sentir à sa place. Si l'entreprise ne lui fait pas sentir qu'il fait partie intégrante du puzzle et qu'il peut faire la différence à son niveau d'activité, l'employé se sentira inutile.

3. Pas d’empathie

Crise économique et marché du travail capricieux obligent, il existe de moins en moins de loyauté employeur-employé, d’un côté comme de l’autre. Néanmoins, il existe une façon simple et gratuite pour un manager de créer malgré tout un climat de confiance : laisser sa porte ouverte, écouter les revendications de ses employés, et faire le maximum pour les aider à résoudre leurs problèmes.

En revanche, un employé qui ne se sent ni écouté ni soutenu par son entreprise va en déduire que celle-ci ne se soucie pas de lui: une excellente raison de la quitter.

4. Pas de motivation

Les bons employés relèguent l'importance de leur salaire au second plan s’ils font un job qui les passionne. La compensation financière n’est pas une motivation suffisante pour garder un bon talent : il faut également pouvoir susciter le désir du travailleur de faire du bon boulot.

Un employé qui se donne à fond dans son travail mais qui ne reçoit aucun compliment ni feedback de son patron, qui ne se voit fixer aucun objectif ou qui a l'impression de travailler dans le vide va perdre cette motivation. Et sans doute aller la chercher ailleurs...

5. Pas d’avenir

Les bons employés ont de l’ambition, et cherchent à avancer dans leur carrière. Même dans les entreprises où des entretiens d’évaluation sont régulièrement organisés, les employés ne savent pas toujours comment évoluer horizontalement ou verticalement au sein de cette entreprise: c'est le rôle du manager de l'y aider.

Si un employé exprime le souhait de changer de poste et que son employeur est incapable de l’y aider, il s’en ira.

6. Pas de "fun"

Beaucoup de start-up et d'entreprises s’appliquent à gommer la frontière entre le travail et l’amusement. Beaucoup de stratégies existent pour rendre les employés heureux : avantages extra-légaux délirants, happy hour au bureau... Mais le simple fait de présenter le travail comme fun et flexible, en laissant une grande liberté d’organisation aux employés peut se révéler payant.

Les austères 8 heures de travail assis au même bureau semblent en effet de moins en moins attractives pour beaucoup de (jeunes) employés.

Source : Forbes.com