Les 5 étapes qui mènent au burn-out

Comment se déclare un burn-out? Selon un processus dévastateur qui conduit l'employé à une surchauffe permanente, sans retour possible à l'équilibre. Voici les phases annonciatrices de ce mal moderne.

Un employé en route vers le burn-out peut encore être sauvé de ce naufrage professionnel et humain. Selon l'université de Berkeley, entre 5 et 10% des salariés des pays développés sont touchés par le phénomène du burn-out. Un autre chiffre? Selon l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, 50% des absences seraient dues au stress... En Belgique, 19.000 travailleurs souffriraient d'un burn-out. Même les jeunes de sont pas épargnés!

Voici le processus qui mène à la maladie du "battant". Des étapes où il est parfois encore possible d'agir et de récupérer le collaborateur, avant qu'il ne soit trop tard.

Phase 1: Le pessimisme

On évalue négativement son boulot et soi-même. L'impression d'être pieds et poings liés, de ne pouvoir faire évoluer les choses, de ne jamais être parfait s'installe progressivement dans le jugement du travailleur.

Phase 2: La fatigue

Les insomnies vous rattrappent et empêchent de recharger les batteries de façon optimale. La fatigue chronique, tant physique que psychologique, débarque avec son cortège de manifestations somatiques (mal de dos, de tête...). Les vacances ne suffisent plus pour récupérer. Les crises de larmes sont fréquentes. Le travail est vu comme une sorte de punition.

Phase 3: L'isolement

Vous n'avez plus goût aux contacts sociaux. Et cela se manifeste par du cynisme ou un comportement de détachement par rapport aux collègues, au boulot, à l'entreprise... Vous êtes irritable et souvent en conflit avec les collègues. Malheureusement, les ennuis rencontrés au bureau font aussi le voyage vers la maison où cela ne se passe pas bien non plus. C'est le cas typique du collègue ou du manager habituellement coopératif qui se montre beaucoup plus détaché subitement.

Phase 4: Laisser-aller

Vos performances au boulot en prennent un sérieux coup. Votre démotivation est visible et d'ailleurs conduit à un absentéisme important. Le sentiment d'échec, d'inutilité et de perte de sens général est permanent. Impossible de s'en sortir.

Phase 5: Burn-out

Terminus, tout le monde descend ! Le stade ultime du processus qui vous dirige tout droit vers l'incapacité permanente de faire face aux contraintes, aux deadlines, aux impératifs, qu'ils soient privés ou professionnels. Dans les cas les plus difficiles, la consommation d'alcool, de drogues ou de médicaments est décuplée...

La conséquence? Le plus souvent, vous êtes coincés à la maison durant des mois sans aucun courage pour vous remettre dans le bain. Vous devrez probablement changer de boulot. Et la vie sociale n'est pas épargnée non plus...

Découvrez le témoignage d'un rescapé du burn-out!