Que gagne Karel De Gucht, commissaire européen?

La Commission européenne, c’est l’organe exécutif de l’Union européenne. Chaque pays de l’union y a son représentant, cette Commission compte donc 28 membres. Pour la Belgique, c’est Karel de Gucht qui est Commissaire européen au Commerce.

Commissaire « standard » : 20.667 euros par mois

Un commissaire européen « standard », comme Karel de Gucht, peut compter sur un salaire mensuel de 20.667,20 euros brut (montant au 1er juillet 2010). En plus de cela, il reçoit un montant équivalent à 15% de son salaire pour couvrir ses frais d'habitation (3.100 euros par mois) et une prime de représentation mensuelle de 607,71 euros.

Vice-président : 22.963 euros par mois

Les vice-présidents de la Commission européenne, comme la Néerlandaise Neelie Kroes et la Luxembourgeoise Viviane Reding, empochent quant à eux chaque mois un salaire de 22.963,55 euros. En plus de cela, ils reçoivent également une indemnité d’habitation de 15 % de leur salaire ( 3.444 euros par mois) et une prime de représentation mensuelle de 911,38 euros par mois.

Barroso : 25.351,76 euros par mois

Il reste le cas de José Manuel Barroso, qui est président de la Commission européenne. Celui-ci reçoit un salaire mensuel  de 25.351,76 euros. Sa prime d’habitation est de 3.802 euros et ses frais de représentation sont de 1.418 euros.

Attention : tous ces salaires sont bruts. Les salaires sont ensuite soumis à l’impôt. Il existe 14 niveaux de taxation différents, qui vont de 8 % à 45 %.

3.908.391 euros pour les voyages, les dîners et les cadeaux diplomatiques

D’après un rapport fourni par l’Union Européenne à la télévision néerlandaise RTL, les Commissaires européens ont dépensé en 2009 3.908.391 euros en voyages, dîners et cadeaux. José Barroso, qui était déjà président de la Commission européenne, était le plus dépenser avec un budget de 730.230 euros. En 2009, les commissaires Louis Michel et Karel De Gucht, qui se sont succédé au poste de Commissaire européen au Développement et à l'Aide humanitaire, ont dépensé 223.776 euros.

Après une démission

Quand les Commissaire européens quittent leur poste, ils reçoivent une indemnité équivalente à un mois de salaire. D’éventuels frais de déménagement sont aussi ajoutés. Ensuite, pendant 3 ans, une indemnité égale à de 40 % jusque 65 % du dernier salaire est versée, indépendamment de l’ancienneté du Commissaire. Ce montant est assujetti aux impôts. Quand l’ancien Commissaire retrouve un nouveau job payé, cette indemnité est diminuée, pour que son salaire total soit au maximum celui d’un Commissaire européen en fonction.